Rapport annuel 2017/18 : on ne peut considérer un seul des droits fondamentaux de la DUDH comme acquis

Le Rapport 2017/18 d’Amnesty International rend compte de la situation des droits humains dans le monde en 2017.Capture du 2018-09-30 17-41-41.png
L’avant-propos, les cinq résumés régionaux et l’étude au cas par cas de la situation dans 159 pays et territoires mettent en lumière le combat que livrent de très nombreuses personnes pour reconquérir leurs droits, ainsi que les manquements des gouvernements en matière de respect, de protection et de mise en œuvre des droits fondamentaux.
Le présent rapport donne aussi un aperçu de certaines avancées obtenues de haute lutte, montrant que la défense des droits humains permet véritablement d’améliorer la situation. Il rend hommage aux femmes et aux hommes qui défendent les droits fondamentaux et continuent de se battre pour faire changer les choses, parfois au péril de leur vie.
L’année 2017 a vu la pauvreté et l’insécurité qui touchaient un grand nombre de personnes dans le monde être exacerbées par les mesures d’austérité et les catastrophes naturelles, et cette édition du Rapport d’Amnesty International s’intéresse aussi aux droits économiques, sociaux et culturels.
Bien que tout ait été fait pour garantir l’exactitude des informations fournies,celles-ci sont susceptibles de modification sans préavis

Février 2016

La famille et les amis d'Ibni Oumar Mahamat Saleh organisent une rencontre le samedi 13 février à partir de 11heures à la maison des associations de la Source (en face de la salle Gérard Philippe, place Sainte Beuve, arrêt du tram : l'Indien). Nos amis tchadiens nous proposerons un repas.
Cette rencontre rappelle la 8ème année de la disparition le 3 février 2008 d'Ibni Oumar Mahamat Saleh, professeur de mathématiques formé à l'université d'Orléans, dirigeant et porte-parole d’une formation politique non armée d’opposition.
Nous ne pouvons oublier. Nous voulons connaître les circonstances de sa disparition et nous exigeons que justice soit faite.
Pendant cette journée, une souscription sera proposée pour abonder le prix Ibni destiné à financer un séjour scientifique de quelques mois pour le lauréat de 2015, un jeune mathématicien du Cameroun (http://www.univ-orleans.fr/prixIbni/souscription). Il sera possible également d'écrire aux autorités tchadiennes pour demander ce qu'il est advenu d'Ibni.
Téléchargez la lettre  au président Idriss Deby Itno (format .doc) pour exiger la vérité.